Moi les hommes, je les déteste de Pauline Harmange

Bonjour ! Pour ma première lecture d’octobre, j’ai choisi cet essai féministe et misandre. Le 2 octobre sortait sa réédition, chez les Éditions du Seuil, initialement édité aux éditions Monstrograph par Coline Pierré et Martin Page, il a été victime de son succès et d’une certaine médiatisation. Pauline Harmange est @apauliner sur insta et laPoursuivre la lecture de « Moi les hommes, je les déteste de Pauline Harmange »

Féminisme pour les 99% – Un manifeste

De Cinzia Arruzza, Tithi Bhattacharya, Nancy Fraser. Éditions La Découverte. 125 pages. 2019. Résumé Ce manifeste rédigé par Nancy Fraser, Cinzia Arruzza et Tithi Bhattacharya, toutes trois organisatrices de l’ International Women’s Strike, propose un féminisme véritablement inclusif, à la fois anticapitaliste, antiraciste, écologiste, internationaliste, anti-hétérosexiste : un féminisme qui lutte pour les 99 %Poursuivre la lecture de « Féminisme pour les 99% – Un manifeste »

Une vie de Simone Veil

Le Livre de poche. 283 pages. 2009. Résumé Simone Veil accepte de se raconter à la première personne. Personnage au destin exceptionnel, elle est la femme politique dont la légitimité est la moins contestée en France et à l’étranger ; son autobiographie est attendue depuis longtemps. Elle s’y montre telle qu’elle est : libre, véhémente,Poursuivre la lecture de « Une vie de Simone Veil »

Paroles d’honneur de Leïla Slimani et Laëtitia Coryn

#feminibookschallenge de juillet (lire une BD, un manga, un roman graphique sur le féminisme) et Challenge voix d’autrices 2019 (lire une BD) Édition Les Arènes BD. 2017. 106 pages. Résumé Rabat, été 2015. Leïla Slimani fait la connaissance de Nour, une Marocaine qui lui raconte sans tabou sa sexualité et les tragédies intimes que subissentPoursuivre la lecture de « Paroles d’honneur de Leïla Slimani et Laëtitia Coryn »