Challenge Voix d'Autrices 2019, Féminibooks Challenge, Livres

Paroles d’honneur de Leïla Slimani et Laëtitia Coryn

#feminibookschallenge de juillet (lire une BD, un manga, un roman graphique sur le féminisme) et Challenge voix d’autrices 2019 (lire une BD)

Édition Les Arènes BD. 2017. 106 pages.

Résumé

Rabat, été 2015. Leïla Slimani fait la connaissance de Nour, une Marocaine qui lui raconte sans tabou sa sexualité et les tragédies intimes que subissent la plupart des femmes qu’elle connaît. Ce témoignage poignant, suivi d’autres rencontres à travers le pays, bouleverse la romancière franco-marocaine qui décide de mettre la parole de ces femmes à l’honneur. A travers leurs histoires personnelles, on découvre le drame de la condition sexuelle féminine au Maroc au sein d’une société hypocrite qui condamne le désir et la liberté d’aimer.
Cette BD reportage dépeint sans concession la réalité complexe d’un pays où l’islam est religion d’État et rappelle à chacun de nous l’importance du combat pour les droits fondamentaux de la femme.

Mon avis

Je ne suis pas forcément fan des BD mais je me rend compte que c’est plus facile à lire sur des sujets aussi durs. Je découvre Leïla Slimani dans cette BD ainsi que les dessins de Laëtitia Coryn. L’ensemble est magnifique et cruel de vérités qu’on ne soupçonnent pas.

Les vérités sur la vie ailleurs que dans notre cocon « privilégié », je n’aime pas ce terme mais en lisant ce que vivent réellement les femmes marocaines, je ne peux que l’utiliser malheureusement. La femme est loin d’être « libérée » totalement du patriarcat de notre monde mais soyons honnête il y a des endroits bien pire que la France, bien que ce que site Leïla dans ses textes arrive chez nous aussi. Mais cela fait parti de notre éducation et de nos traditions, la culture, les principes de vie, les valeurs que nous inculquons à nos enfants mais aussi à notre entourage, cela doit évoluer.

Les témoignages sont forts. Je ne m’attendais pas à lire que les femmes portent le voile pour être tranquilles, pour ne pas être agresser dans la rue, ne pas être insulter de « pute », pour moi c’était un choix religieux pas une contrainte sociétale ! Je ne pensais pas non plus que des familles rejetaient leurs filles sous prétexte qu’elles aient subit un viol ou qu’elle quitte leur mari parce qu’il la bat/viole. Je pensais que le mariage des adolescentes de 13 ans n’était pas si répandu que ça, ainsi que la reconstruction de l’hymen ou le certificat de virginité. En fait, on sait que ça existe mais tant qu’on y est pas confronté on l’oubli. De nouveau le statut de « privilégié » qui me revient en pleine face. Une petite piqûre de rappel cela fait du bien de temps en temps.

Je n’en dit pas plus, même si j’en ai beaucoup dit malheureusement, mais cette BD vaut vraiment le détour.

Conclusion

J’ai apprécié la remise en question des fausses croyances que l’on peut avoir. Ce qui est sûr, c’est que Leïla Slimani, va faire partie de ma bibliothèque, dans un futur plus ou moins proche, parce que je vais lire ses romans.

Bonne lecture !

2 réflexions au sujet de “Paroles d’honneur de Leïla Slimani et Laëtitia Coryn”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s