Féminisme, Livres

Les Monologues du vagin d’Eve Ensler

Éditions Denoël, 134 pages. 2005.

Coucou !

Retour sur ma dernière lecture commune avec @librelectures sur cette pièce de théâtre bien connue.

Je l’ai lu dans le train et je n’ai même pas eu honte ! En même temps pourquoi j’aurai eu honte ?
Je fais partie de ces femmes qui n’utilise que très peu le terme #Vagin et pourtant je ne le trouve pas tabou pour autant.

Chacun des témoignages montrent bien différentes façons d’appréhender son vagin. Je suis passée par plusieurs émotions, entre la révolte et la tendresse et je n’arrive pas à me situer dans tout ça. Je sais que j’ai été quand même bien chanceuse dans ma vie de femme.

J’ai subit des agressions verbales principalement et je me disais que les hommes étaient des abrutis qui ne savaient pas se retenir et que c’était « normal », je n’en parlais pas, ou le survolais. En vieillissant, j’ai bien compris que ça ne l’était pas et j’ai eu de la chance de ne pas subir tout ce que les femmes de ces témoignages ont vécu. Je ne veux pas minimiser mon passé mais il faut être honnête, je suis une privilégiée.

J’aimerai voir une adaptation un jour, pour le côté vivant du récit.

Pour répondre à certaines questions du livre : chez moi on disait coucoune, il porterait des vêtements en coton, il sentirait la pomme, il dirait ‘aime-moi’ ❤️

Et toi, le vagin, tu en parles ou c’est tabou ?

Résumé :

Depuis leur parution aux Etats-Unis en 1998, Les Monologues du vagin ont déclenché un véritable phénomène culturel : rarement pièce de théâtre aura été jouée tant de fois, en tant de lieux différents, devant des publics si différents… Mais que sont donc ces Monologues dans lesquels toutes les femmes se reconnaissent ? Il s’agit ni plus ni moins de la célébration touchante et drôle du dernier des tabous : celui de la sexualité féminine. Malicieux et impertinent, tendre et subtil, le chef-d’œuvre d’Eve Ensler donne la parole aux femmes, à leurs fantasmes et craintes les plus intimes. Qui lit ce texte ne regarde plus le corps d’une femme de la même manière.

Je te souhaites de très belles échappées livresque !

3 réflexions au sujet de “Les Monologues du vagin d’Eve Ensler”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s