2021, Livres

Cloud Atlas de David Mitchell

Éditions points. 713 pages. 2012.

Résumé

Adam Ewing est un homme de loi américain, embarqué à bord d’une goélette partie de Nouvelle-Zélande et faisant route vers San Francisco, sa ville natale. Il n’a rien à voir avec Robert Frobisher, lequel, un siècle plus tard, se met au service d’un compositeur génial pour échapper à ses créanciers. Ni l’un ni l’autre ne peuvent connaître Luisa Rey, une journaliste d’investigation sur la piste d’un complot nucléaire, dans la Californie des années 70. Ou Sonmi~451, un clone condamné à mort par un État situé dans le futur. Pourtant, si l’espace et le temps les séparent, tous ces êtres participent d’un destin commun, dont la signification se révèle peu à peu. Chaque vie est l’écho d’une autre et revient sans cesse, telle une phrase musicale qui se répéterait au fil d’innombrables variations.

Coucou !

Encore un cadeau d’anniversaire d’il y a quelques temps mais cette fois-ci de mon meilleur ami. J’ai pris la résolution de lire les cadeaux, mieux vaut tard que jamais.

Ce roman est une belle briquasse de plus de 700 pages, j’avoue qu’il me faisait peur, très peur mais ayant vu le film qui m’avait retourner le cerveau je me suis dit que le lire serait un plus pour ma compréhension… ou pas.

Nous suivons l’histoire de six personnages à différentes époques, si celles-ci sont évidentes pour certains personnages du ‘passé’ d’autres sont dans le futur mais sans précision. Iels ont tous un lien à travers chacune de leurs histoires.

L’auteur a fait un choix d’écriture de style et de genre très variés, journal intime, lettres, témoignages, enquête, interview. Le mélange est assez déstabilisant.

Les sujets principaux de ce roman ont fait écho à notre temporalité actuel, la violence, la soif de pouvoir et de richesse, l’esclavage, l’évolution de l’Humain. J’ai bien peur que cela fasse des siècles que ce dernier tourne en rond sans possibilité de changer de façon positive pour aller vers la bienveillance et l’entraide. Ce roman montre que nous n’y arriverons pas même dans un futur éloigné et cela fait peur.

Enfin c’est comme ça que je l’ai perçu, il y aura toujours des gens pour essayer de faire mieux, pour se révolter mais est ce que la nature humaine est vraiment aussi sombre pour voir toutes ces souffrances et violences perdurées dans le temps ?

Les parties que j’ai préférées sont celles de Luisa Rey et de Sonmi~451. Bien que le chemin de la prise de conscience de chaque personnage est été intéressante, elle a été parfois un peu lente au niveau de l’action et longue pour certaines descriptions.

Je crois que je vais me refaire le film dans peu de temps car même si certains passages me sont revenus à la lecture, j’ai bien envie de voir s’il a vraiment été bien adapté.

De belles évasions livresques à vous

2 réflexions au sujet de “Cloud Atlas de David Mitchell”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s