Juillet 2019, Livres

Et si les chats disparaissaient du monde… de Genki Kawamura

Éditions Pocket. 2017. 166 pages.

Résumé

A 30 ans, le narrateur de ce livre apprend par son médecin qu’il est condamné. Il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre. Aussi lorsque le Diable, cet étonnant visiteur en short, lui propose un marché, n’hésite-t-il pas longtemps. Les clauses du contrat ? Effacer, à chaque jour que Dieu fait, une chose de la surface de la Terre lui vaudra 24 heures de vie supplémentaires… Les téléphones, les montres : jusqu’ici, c’est à qui perd gagne…
Mais lorsque le Diable lui propose de supprimer les chats, sa vie va alors basculer une deuxième fois…

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce petit livre même si ce n’est pas un coup de cœur.

L’auteur nous embarque dans une prise de conscience avec humour et sérieux à la fois. Sommes nous plus important que toutes les choses qui existent dans le monde ? Que ce soit les choses de la nature ou les choses que l’humain a créées.

Le personnage principal n’a pas de nom, j’ai trouvé ça un peu troublant de suivre la vie de quelqu’un sans qu’il soit nommé, mais en fait ça ne change rien à qui il est et aux choix qu’il fait. Il remet en question toute sa vie, sa famille, ses amis, ses amours. Qu’est ce qui a vraiment le plus compté ? Quelle est vraiment la valeur des choses ? La mort… est-ce si terrible ?

Le Diable vient le tenter pour qu’il reste en vie un maximum de temps mais il faut qu’il lui donne quelque chose en échange. Mais comment va devenir le monde si on lui supprime chaque jour quelque chose ?

Que serai-je capable de faire pour survivre une journée de plus ? Je pense que personne ne le sait avant d’y être confronter. Certains feront le choix de se battre, d’autres abandonneront et se laisseront aller, d’autres encore profiteront de leurs derniers instants. Mais serait-on capable d’effacer les choses qui existent et qui parfois nous tiennent à cœur, voir nous définissent ? Pfiou, ça me retourne le cerveau, ce n’était peut être pas le bon moment de le lire pour moi en fait.

Conclusion

Tu l’auras compris je reste perplexe de cette lecture, j’aime bien quand un texte me fait poser des question mais la mort est un sujet à prendre avec des pincettes. Nous ne la voyons pas tous de la même façon. Je ne sais même pas comment je réagirai si on venait à m’apprendre la même nouvelle que dans ce livre. Je crois que je ne pense même pas vraiment à elle, même si je sais qu’elle fera partie de mon chemin.

Bonne lecture !

1 réflexion au sujet de “Et si les chats disparaissaient du monde… de Genki Kawamura”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s