Éditions L’Atalante. 404 pages. 2016.

Résumé

Rosemary, jeune humaine inexpérimentée, fuit sa famille de richissimes escrocs. Elle est engagée comme greffière à bord du Voyageur, un vaisseau qui creuse des tunnels dans l’espace, où elle apprend à vivre et à travailler avec des représentants de différentes espèces de la galaxie : des reptiles, des amphibiens et, plus étranges encore, d’autres humains. La pilote, couverte d’écailles et de plumes multicolores, a choisi de se couper de ses semblables ; le médecin et cuistot occupe ses six mains à réconforter les gens pour oublier la tragédie qui a condamné son espèce à mort ; le capitaine humain, pacifiste, aime une alien dont le vaisseau approvisionne les militaires en zone de combat ; l’IA du bord hésite à se transférer dans un corps de chair et de sang…

Coucou !

Aujourd’hui, je vous parle de mon 1er coup de cœur de l’année ! ❤️

Encore merci Marion @snodza pour l’organisation du Galactic Book Club et aux Astronautes d’avoir choisi ce roman ! J’adore partager avec vous !

Dans ce roman, il ne faut pas vous attendre à des courses poursuites intergalactiques ni à des grosses guéguerres inter-espèces. Vous y trouverez des personnages à la psychologie intense, des descriptions d’espèces aussi différentes qu’exaltantes, des relations émotionnellement fortes, un univers politique intense, des descriptions matériels exigeantes mais accessibles, des descriptions de planètes hétéroclites, une plume fluide et surtout bienveillante. Que du bonheur en mots !

Nous suivons l’équipage d’un tunnelier, vaisseau fait pour fabriquer des tunnels intergalactiques pour « sauter » d’un endroit à un autre sans prendre des années de voyage. Le capitaine Ashby, est au commande, ses équipiers sont tous excellents ! Sissix, Jenks, Kizzy, Dr Miam, Corbin, Ohan, la petite dernière embarquée, Rosemary, et Lovey, l’IA. Sans oublier les personnages secondaires qu’il me tarde de découvrir dans les autres tomes. Un équipage d’une mixité plaisante.

Je suis tombée en amour de ce groupe, de leurs liens, de leurs chamailleries, de leurs voyages, de leurs découvertes, de leur logique et de leur bienveillance. L’acceptation des uns des autres, pas sans anicroche mais avec respect tout de même, fait un bien fou et je trouve ça vraiment bien dans de la SF, ça change de d’habitude.

Bon que dire de plus à part, LISEZ-LE !

De belles évasions livresques à vous !