Éditions Le Livre de poche. 280 pages. 2022.

Résumé

Les jumelles Tacenda et Willia sont à la fois bénies et maudites. La première est aveugle le jour et capable de repousser les créatures du mal par son chant ; la seconde, aveugle la nuit, est une épéiste inégalable. Fortes de leurs capacités hors du commun, elles protègent ensemble le village de Verlasen contre les attaques de monstres.
Mais une nuit, Tacenda est confrontée à des créatures inconnues face auxquelles son chant est sans effet. Le village est détruit, ses habitants massacrés, y compris Willia. Tacenda se tourne alors vers l’excentrique et mystérieux nouveau seigneur, Davriel Cane, puissant démonologue et amateur de thé, qui occupe depuis peu le manoir en marge du village. Ensemble, Tacenda et Davriel vont joindre leurs forces et leurs talents pour trouver la raison de la destruction de Verlasen, et tenter de ramener à la vie ses habitants.

Coucou !

Je suis contente d’avoir lu ce roman même si je ne connais absolument pas le jeu Magic. Je pense que je suis passée à côté des clins d’œil à l’univers mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture.

Tacenda est une adolescente bienveillante qui fait passer son village en premier. Davriel est un homme mystérieux qui aime les infusions et les siestes (je le comprend, c’est tellement agréable 🥰). Mais en dépassant ces images, on découvre des personnages beaucoup plus fort que ce qu’il paraît.

Le duo Davriel et Mlle Eaumonte est plein d’humour même dans les moments sombres. J’aurai eu envie d’en apprendre plus sur les démons qui l’entour.

Tacenda montre des particularités qui auraient méritées plus d’approfondissement mais en moins de 300p c’est compliqué.

Je m’attendais à la fin mais j’ai aimé la dualité que vive les personnages pour survivre et avancer.

Un bon moment de lecture, pas inoubliable mais qui m’a fait sourire et découvrir une autre façon de percevoir les démons et les croyances.

De belles évasions livresques à vous !