Aux forges de Vulcain. 400 pages. 2021.

Résumé

Amalia Van Esqwill est une jeune aristocrate de Dehaven, issue d’une puissante famille : son père possède une compagnie commerciale et sa mère tient un siège au Haut Conseil. Progressistes, ils lui ont offert, à elle et à d’autres enfants de la Citadelle, une instruction basée sur les sciences et les humanités. Jusqu’au jour où le fiancé d’Amalia se met en tête de reproduire un sortilège ancien dont il a appris l’existence dans un livre. Au moment précis où la tension accumulée dans les Faubourgs explose et où une guerre semble prête à éclater dans les colonies d’outre-mer, la magie refait son apparition dans la ville si rationnelle de Dehaven. Et malgré toute son éducation, Amalia ne pourra rien pour empêcher le sort de frapper sa famille et ses amis.

Coucou !

Entre Le PLIB 2022 et le Challenge SFFF 2022, la saga La Tour de garde est mise à l’honneur. Je dois avouer que j’ai adoré suivre Nox dans les rue de Gemina, dans Le sang de la cité mais avec Citadins De Demain et Dehaven, c’était un tout autre registre et ça m’a vraiment plus emballé.

Les conflits entre différentes castes, ceux entre aristos, l’éducation, la politique, la sortie de l’adolescence, la découverte de la ville, les enjeux du paraître, le destin, les choix de vie,… Tout ça pour nous présenter une citadelle dans le déni.

J’ai eu du mal à apprécier Amalia, elle nous raconte l’histoire mais je l’ai trouvé froide au premier abord et puis finalement, elle a été parfaite grâce à son côté un peu détaché des évènements. J’ai bien aimé Hirion, jeune homme ayant une famille particulière dans laquelle il ne se sent pas bien, sauf avec sa sœur. Mon préféré reste Yonas, un pied dans les faubourgs malfamés de part sa naissance, un autre dans l’aristocratie de part l’éducation qu’il a reçu, pas vraiment à sa place dans les deux mondes. Un trio détonnant, une amitié parfaite à mon sens.

De ce que j’ai lu, les avis sont mitigés et je comprend pourquoi, trop de longueur pas assez d’actions, mais en fait c’est quoi de l’action dans un roman ? Et ici, les longueurs n’en sont pas vraiment puisque toutes servent à l’évolution des personnages et de leur prise de conscience sur le véritable sens de leur destinée.

Il ne faut pas oublié qu’on est dans une double trilogie et que ce n’est que le début d’une histoire en 6 tomes ! Pour moi, ce tome a fait son boulot du début à la fin. Présentation des personnages, de la ville, des intrigues, de la magie un peu floue, des enjeux politiques, de futures guerres,… bref un univers mis en place que j’ai envie de découvrir encore plus. Tout ça avec une plume très agréable même si l’utilisation du passé peut être perturbant au début, on s’y fait très vite. Merci @claire_duvi !

Et c’est quoi cette manie de terminer par un cliffhanger de malade ! Mon cœur n’était pas prêt !

En gros, si vous ne les avez pas encore découvert, il faut lire cette saga ! Dans l’ordre de parution c’est mieux.

De belles évasions livresques à vous !