inceptio Éditions. 315 pages. 2021.

Coucou !

Voici ma dernière lecture de 2021 !

Je découvre la plume de l’auteur grâce au PLIB 2022

C’est un roman SF, Planète Opéra sympathique et accessible au débutant. Je l’ai suivi à la fois en audio et en ebook (il est dans l’abonnement Kindle si vous l’avez).

Les technologies évoquées sont un peu équivalentes à ce que j’ai lu dans Esperanza 64, donc pas trop de surprise mise à part sur la faune et la flore de l’exoplanète. Les côtés politiques, militaires, civils, écologiques et moraux ne sont pas aussi approfondis que je l’aurai aimé. Les personnages ont l’air intéressants, aussi bien les Terriens que les nouveaux arrivants et ceux vivant déjà sur Eden mais très caricaturaux, je n’ai pas réussi à m’attacher à l’un d’eux. Cela dit c’est un premier tome qui laisse apercevoir un univers en développement prometteur, à voir si la suite tient la route et si les personnages évolueront.

Les chapitres sont courts ce qui donne un rythme de lecture facile à suivre.

J’ai relu le résumé quand je suis arrivée à 60% du livre et je dois vous conseiller de ne pas le faire parce qu’il ne laisse pas beaucoup de surprise à mon sens. Du coup je le met à la fin 😉

Ce n’est pas un coup de cœur mais il m’a laissé un goût d’inachevé avec cette fin qui laisse en suspend et qui donne envie de connaître la suite. Je les lirais/écouterais sûrement mais sachant que le 4ème tome ne sortira que dans 3 ans, cela fait long à attendre.

Et vous, vous l’avez lu ? Vous aimez la SF ?

De belles évasions livresques à vous !

Résumé

Après avoir quitté une Terre mourante du fait des erreurs de nos sociétés, l’Arche, premier vaisseau à coloniser une exoplanète, arrive au bout d’un long voyage de 80 ans. Les colons sortent de leurs caissons cryogéniques et découvrent ce qui doit devenir un nouveau commencement pour l’humanité. Une nouvelle planète, un monde principalement végétal baptisé Eden. Les surprises se cumulent vite : la surface abrite une espèce primitive mais intelligente, des ruines prouvent l’existence de civilisations passées avancées, le système climatique obéit à des règles très particulières. Mais malgré tout cela, la colonisation commence de manière somme toute très classique, avec les traditionnelles oppositions entre militaires, scientifiques, civils. Mais tout change avec l’arrivée d’un nouveau joueur : un second vaisseau spatial arrive, quelques mois seulement après l’Arche. A son bord, des Terriens partis 60 ans plus tard, bénéficiant d’une technologie plus avancée, et eux même fortement modifiés génétiquement. Capables de se synchroniser et de communiquer télépathiquement entre eux, ils sont devenus une espèce fondamentalement collectiviste, que tout oppose aux traditionnels Terriens individualistes de l’Arche. Les deux peuples essaient dans un premier temps de cohabiter et d’apprendre les uns des autres, mais les obstacles rencontrés, le passé de la planète qui s’avère beaucoup plus riche et mystérieux que prévu, vont rapidement augmenter les tensions. Eden représente-t-il un nouvel espoir, ou au contraire la fin d’une civilisation?