Éditions Chatto chatto. 2018.

Résumé tome 1

Le monde de Maelstrom a été béni par une magie « impossible », mais en contrepartie il a également été maudit avec les carciphonas : des humains dont les âmes sont infectées par des esprits démoniaques. Quatre ans après l’établissement de la Prohibition de la magie, une sorcière du nom de Veloce Visrin vivait encore cachée, abandonnant sa liberté en échange de la paix. Mais bientôt elle affrontera celle qui a provoqué la Prohibition : un assassin qui semble être une carciphona

Coucou !

Je vous présente une petite découverte avec ce manga.

Shilin Huang est une mangaka d’origine chinoise, vivant au Canada. Carciphona est son premier manga qu’elle a auto édité. En France, ce sont les éditions ChattoChatto qui les publie.

Au premier abord, les couvertures sont magnifiques, en second le résumé fait mention de magie prohibée alors ça a fini de me convaincre. Ma nièce n’a pas aimé mais moi oui.

Les Carciphona sont des humains qui ont été touchés par la magie des esprits démoniaques. Nous suivons Veloce Visrin qui essaie de vivre tant bien que mal en gardant ses pouvoirs secrets mais c’est sans compter sur Blackbird qui est envoyée pour la tuer.

Des espèces humanoïdes et magiques font parti du décors et j’ai hâte d’en apprendre plus sur elles.

C’est vrai que les dessins sont un peu sombres et fouillis mais l’histoire me semble intéressante et j’aimerais voir l’évolution aussi bien des personnages que de l’autrice et dessinatrice.

Il y a actuellement 6 tomes en France et 7 au Canada. Je pense que je vais continuer avec plaisir.

Vous connaissez ce manga ?

De merveilleuses évasions bullesques à vous !