Bilans lectures 2020, Challenges 2020, Mars au Féminin

Bilan lectures de Mars au Féminin 2020

Visuels de Garance de @lecturesdefemmes

Et voilà ! Je suis repartie dans le mois des femmes pour la deuxième année consécutive et je suis ravie !

Je n’ai pas vraiment suivi au pied de la lettre le challenge que tu peux retrouver ici.

, tu peux trouver mon bilan de l’année dernière. Pour cette année, j’ai posté ma PàL sur insta et voici mon bilan.

Ma première lecture, Ce que j’ai appris de moi : journal d’une quinqua de Sophie Davant, a été plutôt mitigée mais pas désagréable.

Stranger Things – Suspicious Minds de Gwenda Bond : bonne lecture mais j’en voulais plus

La vraie vie d’Adeline Dieudonné : j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire mais finalement je suis très contente de l’avoir lu.

Le bonheur n’a pas de rides d’Anne Gaëlle Huon : un bon feel-good avec des personnages touchants.

Le suivant sur la liste, l’intégrale de Manon Fargetton : des persos intéressant, du questionnement sur l’éthique, une très bonne lecture.

Promesse tenue – Tome 2 – Sur la route d’Erika Boyer : encore une fois de l’émotion, de l’amour sous toutes ses formes et des personnages qui semblent vraiment réels.

L’expiation de Christelle Lebailly : un bon thriller qui me donne envie de découvrir le prochain roman de l’autrice qui sort bientôt

Celle dont j’ai toujours rêvé de Meredith Russo : un roman sur la transidentité mais surtout sur l’évolution de sa propre perception de soi.

Dans la forêt de Jean Hegland : une sororité à toute épreuve, un roman que j’ai trouvé très spirituel pour ma part.

le soleil et ses fleurs de rupi kaur : des poèmes émouvants, tant dans la mélancolie que dans l’amour.

Au comptoir des murmures de Tia Wolff : un voyage en Irlande qui m’a fait beaucoup de bien. Je retournerai bien faire un tour au Whispering Druid avec Erynn

Féminisme pour les 99% – un manifeste : de très bonnes bases à mettre en pratique à la prochaine révolution. A moins qu’elle soit déjà en cours…

Ainsi soit-elle de Benoîte Groult : un classique du féminisme des années 70-80, certaines choses ont évolué, malheureusement pas assez.

Comment je suis devenue anarchiste d’Isabelle Attard : une prise de conscience pour l’avenir de l’humanité.

14 autrices différentes mais qui m’ont chacune apportée quelque chose à leur façon. Je suis très contente de mes lectures.

Tu as participé à ce challenge ? Dis-moi tout