Livres

La vraie vie d’Adeline Dieudonné

Éditions l’Iconoclaste. 2018. 270 pages.

Résumé

C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est un chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.
Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes, elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre les coups et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

Mon avis

Je viens de terminer ce roman et je ne sais pas par où commencer.

Cette petite fille de dix ans qui vit une drôle de vie mais pas dans le sens qui fait rire. Je n’ai pas arrêté de me dire que sa vie était un concentré de pas de chance, que ce n’est pas possible de vivre comme ça mais en fait c’est le quotidien de plus de gens qu’on ne le pense. La hyène est partout, dans tout, dans tous comme le dit si bien notre héroïne, c’est à nous de voir si on la laisse prendre le pas sur nos vies ou si l’on choisi de se battre contre elle. J’utilise le terme héroïne parce que pour moi c’est le cas, c’est une petite fille, une jeune fille, une jeune femme qui est une vraie héroïne du quotidien.

Elle passe son temps à lutter contre des démons pour sauver son petit frère et elle même au passage. Je me suis souvent dit que ce n’était pas la charge d’une enfant mais sinon à qui ?

Je n’ai pas pu m’identifier au personnage qui n’est d’ailleurs jamais nommé, trop jeune sûrement, de plus je ne pouvais pas me mettre à sa place. Ma lecture a été hésitante jusqu’à ce qu’elle grandisse un peu, ses réflexions étaient très mûres pour une enfant et ça m’a perturbé. On comprend vite qu’elle est très intelligente voir surdouée. La science est sa bouée de sauvetage, ça peut se comprendre. J’ai apprécié malgré tout car ce livre m’a sorti de ma zone de confort en quelque sorte. C’est un livre coup de poing.

Conclusion

Je m’attendais à des scènes dures mais la vision de la « victime » est toujours perturbante. Je ne peux pas dire que c’est un coup de cœur mais il va me rester en mémoire quelques temps.

Bonne lecture !

5 réflexions au sujet de “La vraie vie d’Adeline Dieudonné”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s