Livres, Pumpkin Autumn Challenge

Jolis Jolis Monstres de Julien Dufresne-Lamy

Editions Belfond. 416 pages. 2019.

Résumé

Certains disent qu’on est des monstres, des fous à électrocuter.
Nous sommes des centaures, des licornes, des chimères à tête de femme.
Les plus jolis monstres du monde.

Au début des années sida, James est l’une des plus belles drag-queens de New York. La légende des bals, la reine des cabarets, l’amie fidèle des club kids et des stars underground. Quand trente ans plus tard il devient le mentor de Victor, un jeune père de famille à l’humour corrosif, James comprend que le monde et les mentalités ont changé.

Sur trois décennies, Jolis jolis monstres aborde avec finesse et fantaisie la culture drag, le voguing et la scène ballroom dans un grand théâtre du genre et de l’identité. Au cœur d’une Amérique toujours plus fermée et idéologique, ce roman tendre mais bruyant est une ode à la beauté, à la fête et à la différence. Une prise de parole essentielle.

Mon avis

Tout le monde en parle en ce moment sur bookstagram t sur les blogs, c’est un livre qui me donnait énormément envie.
C’est aussi ma quatrième lecture du Pumpkin Autumn Challenge de Guimause Terrier pour le menu Automne Frissonnant pour la sous-catégorie Les Freaks, c’est Chic (différence, altérité et il y a le mot monstre dans le titre)
Je l’ai lu doucement, parce qu’il me touchait et que je n’avais pas envie de quitter les personnages trop tôt.

L’histoire de James et Victor, alias Lady Prudence et Mia de Guadalajara, nous raconte la rencontre de deux générations de Drag Queen, l’une venant d’une autre époque et l’autre qui ne sait pas comment commencer.
L’aide, l’amitié, l’amour maternel, que donne Lady Prudence, aident Mia à s’épanouir. Le partage de leurs vies respectives, qui n’a rien de simple, les font s’apprivoiser et grandir ensemble. Et oui à 60 ans, Lady Prudence a besoin d’apprendre sur le monde de maintenant et Mia a besoin du savoir et de l’histoire de sa mère adoptive pour se forger son drag.
Un véritable chamboulement pour moi qui n’imaginais pas du tout ce qu’était ce monde de l’extravagance, c’est comme ça que je le définissais et pourtant c’est tellement plus et tellement beau. Malheureusement c’est tellement triste aussi, toutes ces agressions, ces insultes… Et pourquoi ? Parce qu’on a peur de ce que l’on ne comprend pas, de la différence, de l’inconnu.
Ce genre d’écrit me renverse le cœur surtout quand je lis ce genre de phrases au sujet de la Prep, traitement préventif qui immunise contre le virus du Sida (que j’ai découvert récemment en regardant les chroniques de San Francisco, désolée je sors de mon trou)

« – C’est trop cher et ça ne protège pas des autres MST, pourquoi ce faire chier? Au pire, si je deviens séropo, c’est pas grave. J’ai lu sur des sites qu’on te prescrit une pilule par jour. C’est tranquille. Tu prends ton cacheton, tu vires indétectable, tu peux baiser avec la Terre entière sans protection. »

J’ai dû relire le dialogue deux fois, j’avais bien compris ce que j’avais lu. Les ados de nos jours, ne se rendent pas compte de ce qu’est le sida et je trouve ça triste. Cette maladie, on n’en guérit pas et on en meurt toujours. Qu’on soit LGBT+ ou hétéro, elle touche tout le monde ! Ne l’oublions pas !

Conclusion

Pour revenir sur une touche plus douce, le mélange de fiction et réalité est très bien écrite par l’auteur, qui a une plume efficace et prenante. C’était la première fois que je le lisais et j’aimerai le découvrir dans d’autres textes, n’hésite pas à me conseiller.

Et toi, tu l’as lu ? Tu as aimé ? Je ne vais pas être originale mais si tu ne l’as pas lu, vas-y au moins pour la découverte du monde des Jolis Jolis Monstres

Bonne lecture !

2 réflexions au sujet de “Jolis Jolis Monstres de Julien Dufresne-Lamy”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s