Le Tripode. 2019. 124 pages.

Résumé

Un bruit étrange, comme un vrombissement, réveille une jeune femme dans la nuit. Lorsqu’elle allume la lampe, elle découvre que l’homme qu’elle aime est en arrêt cardiaque.

Avec une intensité rare, Hyam Zaytoun confie son expérience d’une nuit traumatique et des quelques jours consécutifs où son compagnon, placé en coma artificiel, se retrouve dans l’antichambre de la mort. Comment raconter l’urgence et la peur ? la douleur ? une vie qui bascule dans le cauchemar d’une perte brutale ? Écrit cinq ans plus tard, Vigile bouleverse par la violence du drame vécu, mais aussi la déclaration d’amour qui irradie tout le texte.

Mon avis

Dès les premières lignes on rentre dans le vif du sujet et je n’ai pas pu m’empêcher de me dire que je n’aurais pas réussi à être aussi forte.

Je découvre ce premier roman et j’ai eu le souffle coupé et des larmes dès les premières pages. Cette peur de perdre l’être aimé, de se retrouver seule à maintenir la famille, les enfants, cette peur de ne pas être à la hauteur pour lui, pour eux, pour soi. La force dont on fait preuve parce qu’on a pas le choix, parce qu’il ne faut pas sombrer.

La poésie du texte nous emporte totalement. Chaque mots, chaque phrases nous traversent et viennent heurter notre cœur. Cette histoire on la ressent, on la vit. Une ode à l’amour, au quotidien auquel on ne fait plus attention et qui pourtant est la base de notre bonheur.

Il faut apprendre à voir les bonnes choses autour de nous. Il faut savoir profiter des moments avec ceux qu’on aime, même les plus pénibles. Il faut s’autoriser à accepter l’aide de notre entourage sans culpabiliser.

Lire ce livre me rappelle que parfois la nuit je me réveille parce que je ne sens pas mon conjoint, je ne l’entend pas respirer, je me surprend à juste poser la main sur son torse pour le sentir bouger pour pouvoir me rendormir. Je n’ai pas encore d’enfant mais j’espère que je ne serais pas une stressée totale.

Conclusion

Que dire de plus, ce livre est un petit bijou, si tu hésites encore, vas-y fonce, tu ne seras pas déçu.e.

Bonne lecture 😉