Fières Lectures, Juillet 2019, Livres

Arcadie d’Emmanuelle Bayamack-Tam

P.O.L éditions. 2018. 439 pages.

Résumé

« Si on n’aimait que les gens qui le méritent, la vie serait une distribution de prix très ennuyeux. »

Farah et ses parents ont trouvé refuge en zone blanche, dans une communauté libertaire qui rassemble des gens fragiles, inadaptés au monde extérieur tel que le façonnent les nouvelles technologies, la mondialisation et les réseaux sociaux. Tendrement aimée mais livrée à elle-même, Farah grandit au milieu des arbres, des fleurs et des bêtes.
Mais cet Eden est établi à la frontière franco-italienne, dans une zone sillonnée par les migrants : les portes du paradis vont-elles s’ouvrir pour les accueillir ?

Mon avis

Nous suivons Farah, jeune fille vivant avec ses parents et sa grand-mère. Elle explique son arrivée et sa vie à Liberty House, communauté libertaire vivant dans le partage, la bienveillance et l’amour.

C’est mon chéri qui a choisi ce livre et je l’ai lu avant lui du coup. Avec le résumé je m’attendais à voir des migrants de partout et en fait pas du tout. Alors si tu lis ce livre pour ce sujet tu seras déçu. Pour moi ce n’était pas le cas, le sujet qui m’intéressait c’était la vie en communauté et là j’ai été gâtée !

Je préviens qu’à certains moments je me suis demandée dans quoi je m’étais embarquée mais j’ai remis un peu en question ma façon « étriquée » de voir la vie, comment je dois la vivre, selon quelles lois ? Les « privations » que je m’infligent par rapport aux normes de notre société. Pourquoi remettre en question une éducation plus qu’une autre, surtout s’il n’y a aucun mal de fait ? Pourquoi remettre en question les choix d’adultes/adolescents consentants et en pleine conscience de leurs faits et gestes ? Sous prétexte que ce n’est pas la « norme » ? Nous courons tous après le bonheur et l’amour après tout. Et si tout ça était dans la façon de vivre qui n’est pas dans la norme?

« Dans le monde extérieur, c’est tous contre tous et chacun pour soi – non, même pas : chacun procède d’abord à sa propre tuerie intime, parce qu’il faut être mort avant de partir à la guerre. »

Je ne peux pas trop en dévoiler sans spoiler. Je préfère le conseiller à tous car pour moi c’est un super livre qui mérite d’être lu par le plus grand nombre ! Un livre qui nous montre qu’il y a plusieurs façons d’être heureux même si ce n’est pas de notoriété publique.

Ah je préviens quand même (on le sait plutôt rapidement dans l’histoire) que Farah est un personnage intersexe qui se cherche et se pose des questions très pertinentes. J’ai adoré ce personnage ! D’ailleurs cette lecture aurait très bien pu être lu pour #juindesfiertés.

« Bon, si j’ai bien suivi, le problème du vagin, c’est qu’il a trop de cyprine et pas assez de dents. »

« Pour avoir un peu réfléchi, je crois pouvoir dire que le troisième sexe est l’avenir de l’homme. Au lieu de crier haro sur des communautés comme Liberty House, on ferait mieux de les déclarer d’utilité publique et les considérer comme les incubateurs de l’Eve future, celle qui mettra fin à six mille ans de patriarcat, de guerre et de tragédie, parce qu’elle sera queer et forcément trans. »

En tout cas j’ai découvert cette autrice et je pense bien lire ses autres romans… Un jour

Conclusion

Pour moi cette façon de vivre me faisait penser à une secte et je pense que grâce à ce livre je ne vois plus les choses de la même façon, c’est assez étrange en faite. Bien sûr, je ne ferme pas les yeux sur le mal et les arnaques que la plupart mettent en place mais la recherche du bonheur et de l’amour est encore et toujours le maître mot. N’y a-t-il pas moyens de trouver le juste milieu ?

Bon aller je te laisse à ta lecture, maintenant je me lance dans les challenges de l’été et je vais essayer de ne rien acheter 📚 #lespetiteslecturesdelete et #cetetejevidemapal

Bonne lecture !!!!

4 réflexions au sujet de “Arcadie d’Emmanuelle Bayamack-Tam”

  1. Je l’ai lu à l’automne dernier lors de sa sortie et franchement, je suis passée à côté de certains des aspects de l’histoire. Le personnage de Farrah en revanche m’a plu, et la fin aussi, beaucoup !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s