Avec Pimpom comme mannequin

Édition Livre de poche, 2003, 636 pages. (première parution en 1983)

#unprintempsavecking lancé sur Instagram par @floandbooks et @ilestbiencelivre va me permettre de réduire ma PàL (enfin j’espère…) de mes Stephen King en attente. Voici ma première lecture.

Resumé

Louis Creed, un jeune médecin de Chicago, vient s’installer avec sa famille à Ludlow, petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Crandall, les emmène visiter le pittoresque  » simetierre  » où des générations d’enfants ont enterré leurs animaux familiers. Mais, au-delà de ce  » simetierre « , tout au fond de la forêt, se trouvent les terres sacrées des Indiens, lieu interdit qui séduit pourtant par ses monstrueuses promesses.
Un drame atroce va bientôt déchirer l’existence des Creed, et l’on se trouve happé dans un suspense cauchemardesque… Simetierre, classé au premier rang des best-sellers mondiaux, avant Ça ou Misery, a été adapté au cinéma par Stephen King lui-même et réalisé par Mary Lambert.

Mon avis

J’adore les bouquins de King mais je mets toujours des lustres pour les lire. Ça a été le cas pour le fléau. J’ai lu jusque la fin de la première partie (ce qui représente environ la moitié du livre) et j’ai donc fait une petite pause pour mieux le reprendre, mais j’ai de nouveau fait une pause car je suis en plein déménagement.

La première partie est un peu la mise en place des personnages et de l’intrigue. même si elle est superbement bien écrite, j’ai parfois eu du mal, un brin de longueur dans certaines scènes. La relation entre Louis et Jud est très paternel, c’est assez drôle pour deux hommes qui se connaissent à peine. L’amour que Louis porte à sa famille est très bien décrite, avec les moments où les gosses sont chiants, où ils se disputent avec sa femme. La vie quoi.

La deuxième partie est un peu plus sombre et les personnages évoluent, parfois pas dans le sens que j’aurai voulu mais il n’y aurait pas eu d’histoire sans ça. J’ai beaucoup de mal a apprécié Rachel, je la trouve à la fois forte et tellement faible, c’est déconcertant. Les détails sont très intéressants mais très long et parfois dégueu faut le dire. J’ai eu parfois du mal à rester concentrée malheureusement.

La troisième partie, c’est le dénouement en quelques pages et on comprend que Louis n’a vraiment rien appris de ces erreurs.

Conclusion

J’aime beaucoup Stephen King mais j’ai souvent besoin de temps pour le lire. J’ai du mal à rester concentrée même si l’histoire me plaît vraiment. Ce qui a été le cas pour ce roman que j’ai lu en un mois.

Simetierre nous montre la perte de raison lors de tristes événements, les réactions des personnages sont parfois incontrôlable. La magie est aussi très présente avec le cimetière maléfique. En bref, il me faut du temps pour lire King mais c’est toujours un plaisir.

J’ai vu le film et franchement je suis déçue car il ne représente aucunement la magie du livre et le côté horreur et suspense était vraiment moyen. Même en le prenant à part du livre c’était pas super malgré de très bons acteurs et une Rachel plus proche de ce que j’aurai voulu avoir dans le livre (faut quand même lui trouver des points positifs).

Pour mes prochaines lectures de King, je vais me lancer dans des nouvelles, je pense que ce sera bien pour faire une pause sur les pavés de plus de 600 pages.

Bonne lecture à toi !