Livres, Mars 2019

La malédiction d’Athéna d’Alissa Brochard

Petite histoire

Alissa, l’autrice, m’a contacté via Instagram pour me demander de parler de son livre, elle m’a donné le titre et expliqué vaguement de quoi il parlait. Au début, je lui ai dit que je le lirai peut-être, mais que je serai honnête dans mon argumentation, elle m’a répondu « toute critique est bonne à prendre ». Après quelques échanges, j’ai été intriguée car elle m’a paru très sympathique, j’ai en même temps appris qu’elle a seulement 18 ans et que c’était son premier livre.

Je me suis donc lancée à sa recherche, m’ayant donné les différents sites où je pouvais le trouver, j’ai opté pour le site Edilivre directement, qui lui permet d’avoir un peu plus de commission (je lui ai demandé avant de l’acheter, quitte à rendre service, autant le faire jusqu’au bout). J’ai d’abord téléchargé un extrait et je vous avoue j’ai accroché. Ne pouvant pas attendre de recevoir le format broché tellement pressée que j’étais de connaître la suite, je l’ai pris en format PDF.

En plus, il rentre parfaitement dans

#marsaufeminin pour ma 4ème lecture – Catégorie Héroïne Kickass

#feminibookschallenge Catégorie bonus : Figure Mythologique/Légendaire Féminine

#challengevoixdautrices : Un roman fantastique

Édition Edilivre, 238 pages, format numérique

Résumé

Morgane, âgée de 17 ans, se réveille dans un passé antique et doit s’adapter à ce nouveau monde rempli de monstres mythiques. Mais la guerre est imminente : un ennemi de taille menace la civilisation. Sera-t-elle à la hauteur ?

Mon avis

La couverture est toute simple comme tu peux le constater, c’est un peu impersonnel je trouve, une belle couverture représentant la mythologie aurait été chouette. Les chapitres sont notés avec l’alphabet grec, petite immersion dans l’univers très sympathique. Il y a parfois des coquilles, sûrement des erreurs de frappe, mais ça ne gène pas vraiment la lecture.

Morgane, elle-même, nous raconte son histoire, elle est écrite au passé, ce qui m’a un peu perturbé, je préfère le présent, pour le côté plus immersif, car elle nous raconte ce qui lui est arrivé pendant son bon temporel. Mais elle s’arrête de temps en temps, en parlant au présent, pour expliquer tel ou tel chose ou dire qu’elle aurait dû faire comme-ci ou comme-ça, etc. C’est plutôt drôle cette façon de nous faire participer, parce que c’est au lecteur directement qu’elle parle. Du coup, on a cette immersion mais externe. On a cette impression, qu’elle ne raconte pas l’histoire après l’avoir vécue complètement mais un peu comme si elle écrivait un journal pendant son aventure. Le souci c’est que parfois j’étais un peu perdue entre le passé et le présent comme si c’était des incohérences temporelles. Je ne sais pas si je suis très claire, c’est perturbant.

Les différents obstacles s’enchaînent et le dénouement de chacune est parfois un peu rapide et prévisible mais la lecture est fluide, je me suis laissé emporter dans cette Grèce antique. La mythologie est un univers que je ne connais pas trop. On va dire que j’ai très peu de souvenir de mes cours, que ce soit la partie historique ou littéraire. J’ai donc appris quelques petites choses, qui je pense ne vont pas rester dans ma mémoire longtemps malheureusement (la sélection naturelle des souvenirs). Cependant, j’ai bien aimé Morgane, on apprend son passé en même temps qu’elle, et même si parfois je ne comprend pas ces réactions, elle est plutôt attachante. Les autres personnages ont tous plus ou moins un lien avec elle, surtout Liam. Mais j’avoue préférer Dimitri et Alexandre. Je suis un peu déçue pour Ambre, qui même si elle se révèle être une bonne guerrière, était un peu trop absente dans l’histoire. Deux héroïnes qui sauve le monde ça aurait été top !

J’ai cru sentir une inspiration venue de plusieurs lectures ou films, comme Twilight, Percy Jackson, Hunger Game ou encore The Mortal Instruments. Je me trompe peut-être mais ce livre m’a fait penser à toutes ces sagas, que j’ai lu ou vu. Cela ne m’a pas dérangé, cela m’a fait sourire et rendue un peu nostalgique, trentenaire que je suis.

Conclusion

Merci à Alissa de m’avoir contacté. J’ai passé un très bon moment de lecture avec ces personnages même si ce n’est pas un réel coup de cœur, j’ai vraiment bien aimé. C’est une si jeune autrice, c’est formidable cette imagination et le monde mythologique était une très bonne idée. J’attends de lire son prochain livre, celui-ci est très prometteur pour l’avenir.

Bonne lecture à toi

2 réflexions au sujet de “La malédiction d’Athéna d’Alissa Brochard”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s